AAC : LES NON-CROYANTS FACE À L’ÉTAT

Appel à contribution pour une conférence sur “les non-croyants face à l’État. Options et cadres définis pour les laïques, de l’époque des révolutions à nos jours”, qui aura lieu fin 2022 à Bruxelles. Elle est organisée par la Secular Studies Association Brussels.

Les propositions sont à envoyer avant le 22 février 2022 à jeffrey.tyssens@vub.be.

Informations disponibles sur le lien suivant : https://ssab.research.vub.be/conference-les-non-croyants-face-a-letat-options-et-cadres-definis-pour-les-laiques-de-lepoque-des

Argumentaire :

Au cours des quinze dernières années, les “secular studies” sont devenues un champ de recherche interdisciplinaire autonome. Etant donné que les humanistes, les laïques et les personnes indifférentes vis-à-vis du religieux constituent un groupe en expansion dans la société contemporaine, les comprendre dans leurs ambitions et leurs besoins devient de plus en plus important. A terme, on peut s’attendre à ce que le nombre croissant de non-croyants amène les pouvoirs publics à redéfinir les cadres formels dans lesquels les croyants et les non-croyants peuvent construire et vivre leurs conceptions de vie respectives.

Pour cette conférence, nous sollicitons des contributions qui éclairent les champs d’activité des non-croyants en général – qu’il s’agisse d’organisations, de réseaux ou même d’individus engagés – et qui expliquent comment leurs objectifs et ambitions peuvent avoir un impact sur l’interface entre l’État, le croyant et le non-croyant. A quels statuts juridiques spécifiques ces processus ont-ils conduit ? Quels éléments ont été pris en considération lors de la prise de décision politique ? Qui a opté pour la reconnaissance de communautés non-confessionnelles et pourquoi ? A l’inverse, qui a opté pour une séparation entre l’Etat et les religions et pourquoi ? Est-ce que les choix se limitent à ces deux options-là ? La variété des options et des contextes n’offre-t-elle pas un spectre plus varié ? Quelles continuités et discontinuités observe-t-on dans l’histoire des laïques et de leurs organisations depuis la fin du XVIIIe siècle ? Comment ces schémas, qu’ils soient divergents ou liés, peuvent-ils être cartographiés et encadrés dans une conception plus large des « laïcités multiples » ?

La “Secular Studies Association Brussels” (SSAB) vous invite à soumettre vos propositions pour sa conférence inaugurale qui se tiendra à l’automne 2022. L’association et ses partenaires acceptent des propositions pour des communications individuelles, des panels ou des tables rondes et considérera aussi d’autres formules qui seraient proposées. La conférence est ouverte à une variété de disciplines : des approches historiques, juridiques, sociologiques ou politicologiques seront les bienvenues. De manière générale, les contributions seront présentées en anglais, mais la conférence sera également ouverte à d’autres langues, à savoir le français et l’espagnol.

Les contributions peuvent concerner toutes les organisations, réseaux ou individus engagés qui ont existé dans un contexte spécifique (national, régional, local) depuis l’ère des révolutions. Au-delà de la présentation d’un statut juridique factuel, nous visons également à comprendre les stratégies élaborées par les libres penseurs, les rationalistes, les laïques, les humanistes et les indifférents (les « nones ») d’aujourd’hui pour pouvoir fonctionner dans la sphère publique.

L’objectif final de la conférence est de produire un volume édité dans la série “New Perspectives on the History of Liberalism and Freethought” (chez De Gruyter) et qui sera disponible en “open access”.

Comme le livre n’aura qu’un nombre limité de contributions, les organisateurs de la conférence soutiendront les auteurs des articles qui ne seront pas repris dans le volume dans la recherche des revues appropriées pour accueillir leurs contributions.


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search